Vos droits DENONCER blessures, traitements, définitions, SAAQ MÉDICALE

dégénérescence discale

Des conditions anatomiques expliquent que la dégénérescence discale débutante soit source de douleurs lombaires.

copie conforme.

Service de Rhumatologie
Professeur Olivier MEYER

Analyse d'articles
année 2003-2004

Retour à la page d'accueil

Séance du mercredi 8 Octobre 2003
Séance thématisée : Rachis - P. Béraud & M. Benoit
rapportée par Ph. Brissaud

Electrothérapie intra-discale (IDET) : revue de la littérature

Wetzel FT, McNally TA, Phillips FM. Intradiscal electrothermal therapy used to manage chronic discogenic low back pain: new directions and interventions. Spine. 2002 Nov 15;27(22):2621-6.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=PubMed&list_uids=12436005&dopt=Abstract

Section of Orthopaedic Surgery and Rehabilitation and Anesthesia and Critical Care, University of Chicago Spine Center, Chicago, Illinois 60640, USA.twetzel@mcis.bsd.uchicago.edu

 

L'innervation discale est située très en périphérie de l'annulus sur un disque sain.

Dans le phénomène de dégénérescence discale débutante, on note des phénomènes de néo-innervation à l'intérieur de l'annulus et plus particulièrement sa partie postérieure avec production de substance P.

Ces conditions anatomiques expliquent que la dégénérescence discale débutante soit source de douleurs lombaires.

Il existe une modification de la " fonction de désafférentation " du disque par disparition progressive des récepteurs nociceptifs du disque.

L'électrothérapie intra-discale (annuloplastie ou IDET) est une nouvelle méthode de traitement des lombalgies d'origine discale qui a fait l'objet de plusieurs études.

Elle a pour but de détruire les ramifications nerveuses mais ne nombreuses questions restent en suspens : quelle quantité de chaleur distribuer ? Dans quelle partie du disque ? Ni trop ni trop peu !

Les auteurs ont revus les différentes communications publiées avec des données homogènes : pas de sciatique, douleur lombaire évoluant depuis plus de 3 mois, traitement médical bien suivi mais inefficace, examen neurologique normal, disques non dégénérés à l'IRM, discographie positive.

Tous les patients ont reçu le même protocole de traitement et de suivi sur deux ans.

Toutes ces études donnent des résultats positifs sur l'EVA et le questionnaire SF 36 dans 70% des cas.

Commentaire

Malgré des résultats positifs dans 70% des cas, ces études n'ont pas les mêmes critères méthodologiques et jamais de groupe contrôle.

Cette technique incite à chercher à mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques et l'action réelle de l'annuloplastie.

 

Garfy Garfy
on Jul. 11 2010 at 06:26 pm GMT

une cause:

Lupus érythémateux

----

signes multiples et trés variés

Le Lupus expliquant des signes incompréhensibles sur le corps

arthrose

-------

 

dégénérescence discale

poussées sanguines   peau rouge par intermittence

dégénerescense de la vessie, volume divisé par huit ---recherche actuelle greffe de vessie aux usa par culture

attente des tentatives en France  (Vessie)

position debout pénible ou impossible

position assise trés pénible parfois impossible

necessite anti-douleurs six klipal codéiné par jour+morphine +.. +..

si besoin ne jamais administrer de cortisone a haute dose mais a trés petite dose 20 ml maxi, la cortisone cause l'arthrose

faire parcours médical en interne chez professeurs spécialisés en Lupus pour tenter de réduire les médicaments, quelques résultats tenter de remplacer la morphine, de maniére trés graduelle, pas de sévrage brusque  avec gym aquatique

nombreux echecs

nombreux suicides

soutien psychologique indispensable soutenu

refuser absolument de souder les disques : handicap pire