Accidentés accidenté: Guy Bilodeau

lettre à agent d'indemnisation

PreviousNextIndex

par Carmen Fréchette

Guy bilodeau


Jeudi le 15 décembre 2016


Bonjour,


 Mme Annie. Malloy agent d'Indemnisation c.p.2500 suc, terminus québec qc. g 1 k8a2


Je me nomme Carmen Fréchette, je suis la conjointe de Guy Bilodeau et j'écris pour lui, puisque vous n'êtes pas capable de supporter sa façon d'écrire. Je comprend que ça puisse être frustrant pour quelqu'un qui ne comprends pas globalement certains accidentés avec graves séquelles psychologique, particulièrement, dans le cas de mon conjoint Guy Bilodeau, de faire la part des choses entre ce qu'il a vécu, ce qu'il vit encore vs la saaq et ses réactions (lisez l'entente de conciliation qui a été signé en décembre 2014 alors que son accident est survenu en 1990, pour vous faire une idée...) Personnellement, je ne prend pas à la lettre ses commentaires.


Ce qui fâche mon conjoint est que les explications viennent toujours après vos décisions. Si vous expliquiez dans vos lettres peut-être serait-il moins en colère... Ce n'est pas votre problème, soit. Mais d'inclure des justificatifs est ce que je vous demande officiellement. Les décisions doivent être motivés selon la saaq...


Je comprend que vous vous dites non responsable de ce qu'il vit. Mais si vous n'êtes pas capable de supporter ses phrases qui, je le répète, ne vous vise pas en particulier, et bien, donnez le dossier à un autre agent d'indemnisation qui saura faire la part des choses entre sa colère contre la saaq, incluant sa colère quand il reçoit des décisions non justifiées (C'est la deuxième fois que vous lui répondez APRÈS la décision, par téléphone) et les décisions.


Par exemple, vous dites que ses IRR ont été diminué. Hors, quand on regarde sur le site de la saaq, on voit que l'indexation est légèrement augmenté, globalement. Alors si vous lui faites parvenir un papier où il est écrit que l'indexation pour son cas est de diminuer les IRR, il pourra enfin comprendre.
Vous dites qu'il devrait comprendre les indexations des IRR. Et bien non justement cela ne fait pas 26 ans qu'il en reçoit mais seulement quelques années. Soit 2015.


C'est un accidenté qui a du se battre amèrement contre la machine qu'est la saaq. Alors ses commentaires sont ce qu'il vit. Il ne vous vise pas en particulier. C'est la machine à broyer certains accidentés qu'est la saaq qu'il vise. Je croyais que les employés de la saaq prenait les accidentés tel qu'ils étaient et non tel qu'ils aimeraient qu'ils soient. Guy ne cherche pas à insulter qui que ce soit, il vient d'un milieu où les gens disent ce qu'ils pensent, il n'est certainement pas le seul accidenté à dire ce qu'il pense, n'est ce pas?


Il semble que vous n'aimez pas écrire, puisque vous téléphonez pour donner enfin les explications à vos décisions qu'il ne comprend pas justement, fautes d'explications. Lui n'aime pas téléphoner. Donc il écrit.

Il a effectivement fait affaire avec beaucoup d'agents de la saaq. Vous êtes la première à vous insurger contre les phrases qu'il écrit... vous prenez tout personnellement semble t il. Alors je me répète, puisqu'il y a mésentente entre vous, il faudrait donner le dossier de Guy a un autre agent. Vous vous en porterai mieux tous les deux. Je n'écrirai pas toujours pour lui, c'est un adulte avec ses qualités et défauts. Tout comme vous et moi.


Je vous souhaite une bonne fin de journée.


Carmen Fréchette pour Guy Bilodeau

PreviousNextIndex