Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

www.justicecontresaaq.com

obtenir justice de la saaq, tout un défi

Vos droits «   DENONCER «   Témoignages «  

injustice flagrante de la part de la saaq

Carmen Fréchette -- le 25 fév. 2008

Document sans titre

Article du journal le Soleil daté du 23 juillet 2002

Dossier d'Yves Gourde

La SAAQ fait son mea culpea

La société admet une "injustice flagrante" et verse des intérêts sur une indemnité

 

Mathieu, Isabelle

Pour une rare fois, admettant qu'elle a commis une "injustice flagrante", la société de l'assurance automobile du Québec accepte de verser les intérêts d'une indemnité attendue depuis 20 ans.

Après des années de combat judiciaire, Yves Gourde, un mécanicien de 44 ans grièvement blessé le 5 décembre 1980 dans un accident de voiture, touchera enfin des indeminités ainsi que les intérêts de ces indemnités, indexés au coût de la vie.

Le résident de Sainte-Sophie près de Plessisville recevra des indemnités jusqu'à l'âge de 68 ans. Après avoir soustrait les gains réalisés au cours des années, la somme devrait friser les 500 000$, estime l'avocat de monsieur Gourde, Me Marc Bellemare.

Selon Me Bellemare, spécialisé en défense des accidentés de la route, il est exceptionnel que la SAAQ fasse un tel mea culpea. " En 23 ans j'ai vu ca trois ou quatre fois, commente l'avocat de Québec. Ils n'ont pas l'habitude de reconnaitre leurs torts. c'est une vrai relique!" ajoute-t-il, sourire en coin, en parlant de la décision de la SAAQ.

ACCIDENT

Lors de l'accident, Yves Gourde subit une hémorragie cérébrale doublée d'une commotiona ainsi que des blessures au dos et à une main. Il reprend son emploi de mécanicien quelques mois plus tard mais souffre de fréquentes pertes de mémoire et de diverses douleurs. à partir de ce moment, la SAAQ diminue l'indemnité du mécanicien.

EN 1994, un médecin relie les maux de dos de M. Gourde au grave accident de la route survenu 14 ans plus tot.

Mais il faudra attendre 2001 pour que le tribunal administratif se penche sur le cas de M. Gourde et ordonne à la SAAQ d'indemnisé le mécanicien pour toutes les pertes et séquelles subies. Dans une décision daté du 17 juillet dernier, la direction de la révision de la SAAQ a fini par conclure que " la décision de 1981 était mal fondée et que vous demeurez avec une incapacité d'exercer votre emploi de mécanicien de machineries usagées"

S'il se réjouit que son client touche enfin les sommes dues, Me Marc Bellemare estime que le système a carrément laissé tomber Yves Gourde. ILs auraient dû le prendre en charge, notamment en réadaptation, croit Me Bellemare.

Les aveux de la SAAQ n'appaisent pas la colère du principale intéressé. " Ca fait 22 ans que j'endure tout ça rappelle Yves Gourde, rageur. Des excuses,c'est trop facile"

Le m&eacu

Carmen Fréchette -- le 25 fév. 2008